Comment je gère les calins avec mon cheval ? … entre leadership, respect de la bulle, et envie de caresses… Voici ma réponse éthologique.

Cet été 2017, j’ai eu la visite d’une adorable famille de Chamonix qui souhaitait faire la connaissance de Filina, notre superbe pouliche AT de pur-sang crême.

 

Filina, à 13 mois

A ce moment là, les jeunes chevaux étaient tous ensemble dans un grand parc éloigné en montagne. Je crois pouvoir dire qu’ils étaient vraiment contents de voir du monde car je ne les visitais pas quotidiennement, vu l’éloignement et la difficulté d’accès du parc.

Filina, Guizlin, Dalsyne, Gulki, F’aïnour, Dunya, et le flanc de Vepalylyk…

Quand nous somme entrés dans le parc, d’abord nous ne les avons pas vus. Nous avons marché et les avons trouvés à l’autre extrémité, et là, ils ont accourus vers nous! Ils quémandaient les caresses à qui mieux mieux, presque à nous bousculer dans le désir d’être au plus proche de nous!

Je n’étaient pas très à l’aise car les deux enfants de la famille n’étaient pas bien grands, et je craignais que surviennent les “chamailleries” des poulains pour être premier câliné et qu’ils ne bousculent les enfants. Et d’autre part, les parents étaient un peu déroutés car leur propre cheval n’avait pas du tout ce comportement de proximité physique avec eux, c’était un cheval sensible et réservé qui faisait peu de câlins.

Moi, j’étais quelque part contente de montrer que mes poulains étaient si proches de l’Homme, en demande d’échange avec nous, et je ne voulais pas me fâcher non plus devant ces visiteurs. Le monsieur  n’osait pas repousser ces chevaux qui n’étaient pas les siens et qui montraient tant de gentillesse, et la dame était ravie, elle, de ces démonstrations d’affection qu’elle ne recevait pas de son propre cheval.

Une fois repartis, j’ai ressenti le besoin de pouvoir répondre avec concision et précision au monsieur qui m’exprimait ne pas s’être “senti respecté” dans ce manque de distance des poulains, autant qu’à la dame qui adorait cette proximité affective mais qui “savait” quelque part que ce n’était pas un comportement à avoir en éthologie.

 

Voici ma réponse la plus claire et concise possible pour gérer les câlins avec vos chevaux :

sachant que la problématique est de garder son niveau de leadership et toujours rester en position de sécurité lorsque je suis avec mon cheval.

1- Votre cheval ne doit pas CHOISIR de rentrer dans votre bulle

ni pour une caresse, ni pour une friandise,

2- C’est vous qui choisissez de faire rentrer votre cheval dans votre bulle

et de rentrer dans la sienne…pour le caresser,

vous choisissez le moment et l’endroit ! c’est vous qui vous approchez de lui et non l’inverse (principe du “bouge de là”)

   

 

=> un fondement: qui fait le choix / qui avance vers l’autre ? c’est  l’expression du leadership, donc c’est absolument vous qui devez l’endosser !

et ainsi, soyez  serein de câliner autant que vous voulez !!!

à vous maintenant ! auprès de votre cheval, mais aussi sur cette page, merci d’écrire même un petit mot de commentaire pour dire ce que vous avez appris, aimé, détesté…